<< prev | top | list Façade romane de l'église Sainte-Foy list | top | next >>
previous
Portail principal de l'église Sainte-Foy
next.
Place du Marché aux Poissons
websize photograph

Description de la photo
Titre: Façade romane de l'église Sainte-Foy
Prise de:

Dans la ville médiévale de Sélestat, sur la place du Marché Vert.

Description:

L'église Sainte-Foy (appelée également St. Fideskirche en allemand) est construite au 12e siècle dans le style roman, en plein cœur de la ville de Sélestat, dans le Bas-Rhin. Seul vestige de l'ancien prieuré des bénédictins puis des jésuites, dont elle était l'église conventuelle, elle est classée monument historique depuis 1862.

Un premier édifice, dédié au Saint-Sépulcre, est érigé vers 1087. La crypte, ainsi que quelques remplois sculptés témoignent de cette église primitive. Une église prieurale est érigée entre 1152 et 1190, grâce à des dons de Frédéric Barberousse. Le nouvel édifice, construit sur un plan basilical avec un transept peu marqué, présente un style qui se rapproche davantage des réalisations lorraines et bourguignonnes que de l'art roman rhénan. Les bénédictins veillent sur le sanctuaire jusqu'au début du 15e siècle et le dernier prieur, Raimond de la Romiguière, quitte Sélestat en 1424. L'évêché de Strasbourg, qui prend l'église et le prieuré en charge, les met en 1615 à la disposition de jésuites. Ceux-ci engagent alors des transformations de style baroque, en vogue à cette époque. Seules la première fenêtre à droite et celle au-dessus du portail Nord sont d'origine. La tour octogonale surmontant le transept échappe elle-aussi aux remaniements. La tour Nord est surhaussée et des tribunes, réalisées par le sculpteur Stéphane Exstel, sont ajoutées en 1616-1617. Une école est construite entre 1742 et 1745 et les bâtiments du prieuré sont remplacés en 1688, avant de subir une nouvelle restauration de 1753 à 1757. Le frère Jean Anderjoch, menuisier, est chargé de la reconstruction, durant laquelle il s'inspira probablement des plans de l'architecte Gallay.

La ville cède les bâtiments après le départ des jésuites en 1765, afin de loger les officiers. Ils sont complétés en 1769, d'après des plans de l'architecte Gouget, par de nouveaux bâtiments nommés le pavillon. Les bâtiments sont affectés à l'enseignement et à la cure après 1874 et, en 1882, l'extrémité Nord de l'aile Ouest est détruite. L'église fait l'objet d'une restauration par l'architecte Charles Winkler, entre 1889 et 1893. La tour Nord est rabaissée et la tour Sud est élevée d'un niveau supplémentaire, avec l'adjonction de flèches rhomboïdales avec un pignon néoroman. Les tribunes de la nef sont supprimées et un nouveau toit est posé sur le vaisseau central, ainsi que sur les bas-côtés. Des sculptures néoromanes sont installées à l'intérieur et à l'extérieur, par Émile Sichler et P. Gachon. Certains chapiteaux des tours et les deux lions du porche sont remplacés, les anciens étant conservés au musée de Sélestat.

Le portail principal de l'église, datant de la seconde moitié du 12e siècle, conserve toutes ses sculptures d'origine. Les vantaux en bois et le décor, peint sur le tympan, sont réalisés d'après les projets, datés de 1890 de l'architecte Charles Winkler. Des atlantes accroupis sont représentés sous les coussinets, ainsi que des anges, des serpents, des monstres ailés et une tête de lion sur les chapiteaux. Le Jugement dernier et le Tétramorphe décorent le tympan, ainsi que des palmettes sur les rouleaux.

La porte Nord romane, à colonnes, coussinets et rouleaux sculptés, date de la seconde moitié du 12e siècle. Le tympan, orné d'une fuite en Égypte, est sculpté en 1847 par Émile Sichler. Les chapiteaux présentent un décor de dragons ailés et d'entrelacs. Une ancienne porte gothique, datant peut-être de la fin du 14e siècle, donnait autrefois accès depuis le cloître du prieuré au bas-côté de l'église. Probablement murée depuis la démolition du cloître par les jésuites, ses montants sont sans doute refaits à la fin du 19e siècle. Un porc et un aigle sont représentés sous l'arc brisé du côté gauche et un chien sous l'arc du côté droit.

Links: Auf Weltkarte zeigen!
Mots clés: église, roman
Données image
Image sizes: 2069*3540px, 2292kb
Origin: Originally a digital image, with postprocessing
Date/Time: 20081007-135500
Camera:
Position coordinates WGS84 LONG 7.45525360107°, LAT 48.2594271233°
Destination coordinates WGS84 LONG 7.45583295822°, LAT 48.2593128381°
Air-line distance:
Bearing:
Author: André M. Winter
Photo copyright: This photograph is copyrighted (©) by André M. Winter and others. A free permissions for re-use may be given for non-commercial purposes. Commercial use requires a license. Contact André M. Winter for any kind of use. This extended copyright notice applies in all cases. Infringements always will be persecuted worldwide. Legal court: Innsbruck, Austria, E.U.
Text copyright: The description of this photograph (or parts of) is based on this article of the free Wikipedia encyclopedia and are covered by the GNU Free Documentation License (GFDL). Authors are named on the Wikipedia page.
Link to this page: link to this page
<< prev | top | list list | top | next >>