SELFHTML

JavaScript/DOM

Page d'information: vue d'ensemble

vers le bas Pages Web en tant qu'applications
vers le bas Informations JavaScript

 vers le bas 

Pages Web en tant qu'applications

En HTML vous pouvez entre autres définir des formulaires. De tels formulaires peuvent contenir des champs de saisie, des listes de choix, des boutons etc. L'utilisateur peut remplir un formulaire et l'envoyer par le Web. C'est pour pas mal de choses une invention bénie. Pourtant, HTML ne vous permet pas en tant que "fournisseur" du formulaire par exemple de vérifier si les saisies de l'utilisateur sont complètes et vraisemblables avant qu'il n'envoie le formulaire. Avec JavaScript, c'est pourtant possible.

Ou bien un autre cas: Vous pouvez bien incorporer des fichiers multimédia en HTML mais quand ce fichier HTML est sur le Web, vous ne pouvez pas savoir si les visiteurs de vos pages disposent d'un navigateur pouvant afficher le format multimédia correspondant. Là il serait pratique de faire dépendre l'incorporation du fichier multimédia du fait que le navigateur de l'utilisateur puisse afficher le format correspondant ou non. Même ça c'est possible avec JavaScript.

Pour ces choses et d'autres innombrables choses utiles, cependant certaines moins utiles aussi, Netscape inventa un langage de programmation du nom de JavaScript. Par JavaScript, des pages Web composées de texte structuré par Autre page d'information HTML et mises en forme avec Autre page d'information CSS ces pages donc peuvent perdre leur caractéristique de "document" pur et simple et se comporter davantage comme des applications. JavaScript permet de traiter les saisies de l'utilisateur a faites au clavier ou avec la souris et d'y réagir avec des sorties à l'écran ou des modifications dynamiques dans la page Web affichée. Ainsi on peut transformer un formulaire JavaScript en calculatrice d'intérêts composés. L'utilisateur entre quelques valeurs, JavaScript calcule quelque chose et affiche le résultat.

Toutes ces choses se passent dans le navigateur Web de l'utilisateur pendant qu'une page Web est affichée à l'écran. Aucune communication supplémentaire entre le navigateur Web et le serveur Web n'est nécessaire. Quand une page Web a été transmise au navigateur et se trouve de ce fait dans la mémoire de travail de l'ordinateur de l'utilisateur, Les script JavaScript intégré dans cette page Web sont exécutables localement. Afin que les programmeurs ne puissent rien faire de répréhensible sur l'ordinateur de l'utilisateur, JavaScript est cependant très limité dans ses possibilités. Il n'est par exemple pas possible avec JavaScript de lire un fichier sur l'ordinateur de l'utilisateur ou de l'effacer complètement. Les possibilités de JavaScript sont limitées au contexte de la page Web et dans la page Web où ils sont incorporés.

Vous pouvez noter les scripts JavaScript comme les CSS soit directement dans les fichiers HTML soit les incorporer comme fichier séparé. C'est ainsi qu'un tel script JavaScript se réfère à la page dans laquelle il est incorporé et peut accéder au contexte immédiat et aux éléments de cette page. En ce qui concerne l'accès aux éléments d'un fichier HTML, il faut cependant faire une différence importante: avec le JavaScript classique, tel qu'il a été introduit au début par Netscape, on ne peut accéder qu'à certains éléments, par exemple à des éléments de formulaire. Entre-temps pourtant des apports s'imposent qui permettent l'accès des langages script à des éléments HTML au choix que ce soit pour la lecture ou pour l'écriture. Un texte de paragraphe peut par exemple être remplacé dynamiquement par un autre par un simple cliquement de souris de l'utilisateur à un endroit donné. De cette façon, les fichiers HTML deviennent de véritables applications interactives - ce qui peut se révéler formidable pour un emploi à des fins pédagogiques. Pour la modification dynamique de pages Web affichées à l'écran Le terme de HTML dynamique s'est imposé.

L'accès aux éléments variés est régi par le Document Object Model (DOM). Il ne s'agit pas ici d'un langage de programmation mais au contraire d'un schéma pour langages de programmation, qui décrit comment il peut être accédé à des éléments de HTML et aussi aux éléments de votre choix de documents basés sur Autre page d'information XML. Le DOM règle par exemple quelles possibilités JavaScript doit mettre à disposition pour permettre au programmeur de rechercher dans un fichier le texte d'un titre N1, pour le remplacer par un autre texte . Le DOM n'est par opposition au JavaScript pas un langage de programmation concret. C'est à vrai dire un avantage qui doit être mis à profit dans tous les langages script modernes pour pages Web. Car le DOM est standardisé par le consortium W3 de la même façon que HTML, CSS et JavaScript et ses caractéristiques sont ainsi normées. Dans les modules JavaScript des navigateurs répandus le DOM est peu à peu adapté. L'Explorer Internet MS soutient JavaScript conforme au DOM depuis sa version 5.x, Netscape depuis sa version 6.x.

La plupart des pages Web aujourd'hui met JavaScript en œuvre sous une forme quelconque - La plupart ainsi qu'il est conçu à savoir pour assurer certaines tâches qui ne peuvent être résolues par HTML. Quelques pages sont aussi entièrement basées sur JavaScript. Les utilisateurs qui ont désactivé JavaScript sur leur navigateur (ce qui est possible sur tous les navigateurs), ne voient absolument rien sur de telles pages.

 vers le hautvers le bas 

Informations JavaScript

JavaScript n'est pas à la différence de HTML, CSS ou XML une technologie indépendante, mais un langage de programmation dont la licence est déposée par Netscape. Bien que JavaScript fonctionne exactement dans l'Explorer Internet MS comme dans le navigateur Netscape, c'est un autre langage du nom de JScript qui se trouve dans l'Explorer Internet Microsoft JScript est la riposte de Microsoft à JavaScript, ce qui ne doit d'ailleurs pas inquiéter les développeurs de pages Web, car l'interpréteur JScript de l'Explorer Internet n'a pas de problèmes avec JavaScript. Comme créateur de pages Web, vous pouvez programmer ce que vous voulez en JavaScript sans vous inquiéter de problèmes de licence. Le développement de JavaScript est certes du ressort du propriétaire de la licence et non dans celles d'une organisation indépendante comme le consortium W3. Du ressort du consortium W3 par contre est la standardisation du DOM, qui est une base importante du JavaScript moderne. Vous trouverez le document sur DOM dans la version 1.0 sur les pages Web du consortium W3:

Page en langue anglaise Spécifications sur le Document Object Model (DOM) 1.0

Attention:

Dans l'index des liens de l'offre en ligne de SELFHTML actuel vous trouverez d'autres liens importants et actuels par exemple à des traductions françaises et à d'autres sources:

Page d'information: connexion exigée Index des liens SELFHTML: JavaScript/DOM

Dans la présente documentation, JavaScript et DOM sont traités dans le chapitre Chapitre: vue d'ensemble JavaScript/DOM. Le chapitre qui décrit certaines techniques pour l'accès aux éléments d'une page Web Chapitre: vue d'ensemble HTML dynamique, est lui aussi important.

 vers le haut
page suivante Autre page d'information CGI et Perl
page précédente Autre page d'information XML et dérivés XML
 

© 2001 Stefan Münz / © 2003 Traduction Adresse électronique Serge François, 13405@free.fr
Adresse électronique selfhtml@selfhtml.com.fr